Mikhtav Hadash | N°4/5

Mikhtav_couv4-5_UNE-page-001_SliLE NOUVEAU MIKHTAV EST SORTI !
Abonnez-vous ici.

Distribué par les Editions Hermann, il sera dans toutes les librairies fin mai.

C’est un numéro double. Spécialement consacré à Eretz Israël.

Quelle est la place d’Eretz Israël dans la conscience et l’imaginaire juifs ? C’est à cette question principale que tente de répondre le dossier présenté ici. Par-delà la question politique qui agite l’actualité, quels sont les référents religieux et spirituels qui traversent la tradition juive lorsque l’on parle de la terre d’Israël ? A-t-elle été promise ou donnée ? Comment le pays de Canaan est-il devenu Eretz Israël ? Quels sont les arguments de la légitimation théologique de la conquête ? Une fois installés, à quelles règles éthiques les juifs doivent-ils obéir ? Pourquoi la dispersion ? Mais après l’exil vint le sionisme et le retour. Se posent alors d’autres questions, là encore traitées sous l’angle de la tradition. Les lois bibliques relatives à la terre sont-elles encore valables ? L’aventure sioniste a-t-elle donné naissance à un État normal ? L’impératif éthique d’Israël est-il soluble dans la politique ? En quoi la coexistence avec les Palestiniens, au-delà du politique, est-elle aussi un enjeu éthique et spirituel ? Les auteurs de ce dossier éclairent toutes ces questions, chacun à leur manière.

Avec aussi

Un grand entretien sur le sens et l’amour d’Eretz Israël avec Betty Rojtman, une méditation sur Agar et Ismaël de Catherine Chalier.

Côté culture, une étude sur la grande Histoire du hassidisme de Simon Doubnov, une recension du livre-catalogue Artistes Juifs de l’École de Paris de Nadine Nieszawer.

Un grand portfolio consacré aux photographies de Fréderic Brenner.

Avec la participation de Mikhaël BENADMON, Pascal BACQUÉ, Katell BERTHELOT, Emmanuel BLOCH, Frédéric BRENNER, Catherine CHALIER, Denis CHARBIT, Philippe CHRIQUI, Yeshaya DALSACE, Stéphane ENCEL, Mireille HADAS-LEBEL, Rony KLEIN, Rivon KRYGIER, Sophie NORDMANN, Gabriel PEREZ, Isabelle PLESKOFF, Claude RIVELINE, Betty ROJTMAN, Ruth SCHEPS, Noémie SIMON, Michèle TAUBER.

Publié par mikhtav dans Non classé

Une terre rêvée

« Ce n’est pas l’endroit qui doit honorer l’homme, mais l’homme qui doit honorer sa place. » Talmud, Ta’anit

« Eretz Israël », le théologico-politique pur et parfait. « Eretz Israël », terre d’Israël, est l’expression qui résume le mieux l’approche territoriale dans le judaïsme. Terre et pays. Territoire et État. Un concept théologico-politique à nul autre pareil dont on ne s’étonnera pas qu’il ait inspiré Spinoza. La Tora ne constitue en rien un acte de propriété, hier comme aujourd’hui. Cependant un large détour par la tradition est indispensable pour comprendre ce qu’est Israël, ce qu’il a été et ce qu’il peut devenir. C’est l’objet du dossier que nous présentons dans les pages qui suivent : interroger le lien intemporel entre les fils de Jacob et Eretz Israël. Lire la suite

Publié par mikhtav dans Non classé

Terre promise, terre conquise

Stéphane ENCEL, docteur en histoire des religions et enseignant.

Comment le pays de Canaan est-il devenu la « terre d’Israël » ? Selon l’histoire et l’archéologie, ses populations cananéenne et israélite se seraient séparées progressivement et de manière non belliqueuse. La Bible, elle, fait état d’une guerre de conquête et tente de la justifier. Dans le Livre de Josué, cette conquête apparaît comme guerrière mais aussi comme voulue par Dieu, et régulée par des mécanismes religieux (du respect des commandements divins à l’amour de Dieu) conditionnant une possession pacifiée de la terre.

La question de la guerre dans la Bible est l’un de ses grands thèmes récurrents, mais également probablement l’un de ses grands paradoxes : très souvent imposée, perdue la plupart du temps, elle a été parfois un instrument aux mains des « Juifs ». Si tous les conflits imposés trouvèrent une légitimité théologique – principalement la sanction du peuple pour ses fautes –, il paraissait encore plus difficile de justifier la plus importante des guerres, celle de la conquête. Elle bénéficie d’un statut privilégié, mais tout à la fois très ambigu.

Si tous les conflits imposés trouvèrent une légitimité théologique – principalement la sanction du peuple pour ses fautes –, il paraissait encore plus difficile de justifier la plus importante des guerres, celle de la conquête. Lire la suite

Publié par mikhtav dans Non classé

Mikhtav Hadash | N° 3

Couverture du n°3 de la revue Mikhtav Hadash

Couverture du n°3 de la revue Mikhtav Hadash

« L’avenir a un très long passé » (Talmud)

Notre jeu de Hillel

Dans ce numéro, nous avons transposé à notre époque « le jeu de Hillel » consistant à tenter de résumer le judaïsme « le temps de se tenir sur un pied ». Nous avons convoqué des spécialistes de renom de la pensée juive, des rabbins, des philosophes, des talmudistes, des témoins. En leur proposant de nous résumer la Tora pour chercher les essentiels qui parlent au monde autant qu’à nous. Le résultat est fascinant et déconcertant.

On se souvient de l’histoire. On ne s’en lasse pas. Un impertinent demande à Chammaï de résumer la Tora en se tenant debout sur un pied. Il refuse tout net et le renvoie. La Tora ne saurait se laisser résumer ! L’impétrant se rend chez Hillel et lui fait la même demande.

Hillel accepte et lui fait cette réponse célèbre : « Ne fais point à autrui ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse. Le reste n’est que commentaires. » L’éthique est élevée à la dignité de valeur première. Cependant Hillel ajoute, ce que l’on oublie trop souvent : « Va et étudie ! ». Sa synthèse est une ouverture.

Nous tenons à remercier chaleureusement ceux qui ont accepté de se prêter à cet exercice particulièrement difficile. Parce qu’il touche aux fondamentaux et exige une audace certaine pour s’y confronter.

Merci aux auteurs. Courage aux lecteurs.

La rédaction de Mikhtav Hadash

Sommaire du n°3

 

 

 

 

 

 

 

Publié par mikhtav dans Non classé

Edito n°3 | An

Par Philippe Chriqui

Avant d’être élu, le peuple élu n’est pas peuple. C’est l’électios de façon allusive dans la Tora, mais explicitées dans le Talmud (Sanhédrin 56a). Elles concernent tous les hommes avant même l’apparition du premier des Hébreux. Elles montrent que l’élection est d’abord celle de l’humanité toute entière. Forçons encore le trait. Moïse, au seuil de sa mort, réunit son peuple pour lui répéter toute la Loi d’Israël (introduction du livre Devarim, le Deutéronome). Rachi explique que ce discours se fait « en soixante-dix langues », ce qui dans la Bible correspond précisément à toutes les langues de l’humanité (Babel). La Loi qui porte l’élection est une loi pour tous.

Lire la suite

Publié par mikhtav dans Non classé

Le Talmud, science du qui

ENTRETIEN DE RUTH SCHEPS AVEC GEORGES HANSEL

Georges Hansel est mathématicien et talmudiste. Il est considéré comme le fils spiritual de Levinas, avec lequel il a étudié. Nous accorder un de ses rares entretiens est un honneur pour notre revue.

Lire la suite

Publié par mikhtav dans Non classé