Portfolio par Aviv Itzhaky

Photos de synagogues

Aviv Itzhaky est un photographe israélien, installé à Paris depuis 1979. Né en 1949, il a suivi ses études à Bezalel, l’École d’Art de Jérusalem. Ses photos de la guerre de Kippour où, jeune appelé, il saisit la situation de l’intérieur, l’ont fait remarquer. Depuis de longues années, il photographie les synagogues parisiennes dans le cadre d’un vaste projet, pensé et cohérent. Il nous a confié en avant-première de nombreux clichés que nous publions dans ce numéro. Nous l’en remercions chaleureusement. Il nous présente son travail.

Photographier des synagogues uniquement de l’intérieur, voilà un projet original ! Comment vous est-il venu à l’idée ?

C’est la conservatrice d’un musée en Israël qui l’a formulé en premier : constatant que je traitais essentiellement de sujets liés à mon passé, elle m’a suggéré de travailler sur les synagogues, qui constituent mon présent. Hormis quelques photos de commande, je n’avais encore jamais abordé de thèmes juifs, et j’ai décidé de relever ce défi. Mais au début, je manquais de distance. C’est en limitant mes sujets et en précisant mes cadres que
j’ai réussi à libérer ma créativité.

Comment avez-vous choisi vos synagogues ?

J’ai privilégié celles que je connaissais bien ou avec lesquelles je me sentais des affinités. C’est ainsi qu’au cours de l’hiver 2010, je suis allé prier tous les dimanches matin dans une autre synagogue, pour réaliser ensuite une série de photos d’intérieur.

Quels sont vos angles d’approche ?

Mon travail comporte quatre volets, qui s’inspirent directement de la Tora :

Le premier « Je résiderai parmi eux » concerne la manière dont les utilisateurs des lieux les ont façonnés et adaptés à leurs divers besoins : prier,
ranger, décorer.

Le second « Ils me feront un Temple » se réfère à un type particulier de décorations d’intérieurs de synagogues : celles qui représentent Jérusalem et le Temple, créant ainsi une certaine ambiguïté par rapport à la synagogue comme lieu de prière.

Le troisième « le grand arrangement » désigne, dans la bouche de nos sages, la galerie des femmes au Temple. Il s’agissait pour moi de donner une autre vision de la synagogue que celle des hommes, qui pendant la prière ne voient que leur environnement immédiat. Les femmes au contraire, souvent en haut dans leurs galeries, voient l’espace synagogal dans sa globalité, relations humaines comprises. C’est ce point de vue différent que j’ai souhaité observer.

Le dernier « Des Canaanites jusqu’en France » : j’ai pris ce verset du prophète qui mentionne notre pays, pour faire écho à un ami qui me demandait en quoi les synagogues d’ici diffèrent de celles d’autres pays. Cette question m’a incité à aller voir aussi des lieux de prière qui ne m’attiraient pas particulièrement au début du projet, conçus par des architectes français importants et financés par des donateurs très riches…

Voir les photos

 

Liens :

Le site blog de Aviv Izthaky : http://avivitzhaky.wordpress.com

Les photos inédites de Kippour 1973 publiées par Jewpop en deux séries :
http://www.jewpop.com/culture/des-photos-inedites-de-la-guerre-du-kippour-1
http://www.jewpop.com/culture/des-photos-inedites-de-la-guerre-du-kippour-2

A propos de mikhtav

La revue Mikhtav Hadash est éditée par la Communauté Juive Massorti de Paris (CJMP) Adath Shalom.

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.